LE CLUB

NOTRE SITE OFFICIEL: http://basketmjcnoeux.sur-internet.fr
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1/8ème finale: Le danger angolais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FAB
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 600
Age : 56
Localisation : PAS DE CALAIS
Date d'inscription : 27/05/2005

MessageSujet: 1/8ème finale: Le danger angolais   Sam 26 Aoû - 13:53


Joaquim Gomes, meilleur marqueur et rebondeur de l’Angola

Le danger angolais

Claude Bergeaud n’a pas hésité à faire de l’Angola le favori du huitième de finale que dispute la France samedi à 10h00, heure française. Les belles prestations des champions d’Afrique ont effectivement impressionné mais les Bleus ont tout de même les moyens de rejoindre le Top 8 mondial.

Sur le continent africain, l’Angola est une terreur. Cette ancienne colonie portugaise domine sa zone depuis de longues années et a encore une fois mis au pas le Nigeria et le Sénégal l’an dernier lors de la CAN, deux pays à qui l’on prête un potentiel pourtant bien supérieur. Mondialement, cette formation est donc une habituée des Jeux Olympiques et du Championnat du Monde mais son manque flagrant de taille l’a toujours empêché de sortir des poules de ces grands rendez-vous mondiaux.

Au Japon, l’Angola a en revanche parfaitement géré sa première phase en s’imposant dans les matches où la victoire était impérative pour espérer poursuivre sa route : Japon, Panama et Nouvelle-Zélande. Mieux même, les hommes de Alberto Carvalho ont bousculé l’Espagne et poussé l’Allemagne dans ses derniers retranchements (trois prolongations) Il aura en effet fallu que Dirk Nowitzki sorte le grand jeu en signant 47 points dont un tir à trois-points miraculeux pour égaliser dans la première prolongation. Des sorties qui ont particulièrement impressionné Claude Bergeaud. "Je ne sais pas comment nous allons pouvoir contenir cette équipe-là car la valeur athlétique que nous possédons, nous n’arrivons pas à la mettre en place, notamment au rebond, parce que les joueurs ne sont pas réactifs", estime-t-il, faisant des champions d’Afrique les favoris de la rencontre.

Une position qui peut surprendre compte tenu du standing des Bleus et de la période de reconstruction que traverse le basket angolais après sa dernière place aux Jeux 2004. Le légendaire coach Mario Palma a en effet laissé sa place à Alberto Carvalho et du sang neuf est venu renforcer l’équipe. Résultat des courses, l’attaque marche au super avec 90,2 points inscrits en moyenne en poule et une pluie de tirs à trois-points qui s’abat sur ses adversaires. L’Angola prend 30 tirs par match au-delà des 6,25 m et même les pivots artillent, compensant ainsi leur petite taille en faisant sortir les grands gabarits. L’ancien étudiant de Valparaiso, le très athlétique Joaquim Gomes (2,01 m, 25 ans) est actuellement le meilleur marqueur et rebondeur de sa formation (16,0 pts, 8,6 rbds) bien servi par les meneurs Miguel Lutonda et Milton Barros, qui donnent un rythme fou à l’attaque. "On va jouer une équipe énorme", avance Bergeaud, toutefois ravi de pouvoir évoluer dans la somptueuse Saïtama Arena, après le transfert de Sendaï effectué dans la matinée en train.

Et pour profiter le plus longtemps possible de cette salle, la France devra produire une défense de fer et retrouver un semblant d’adresse. Jusqu’à présent, les résultats dans ce domaine sont catastrophiques : 23/106 à trois-points (21,7%) et les ailiers traversent une période noire à l’image de Mickaël Pietrus (2/16) ou Laurent Foirest (0/15). "C’est un mystère. Ce sont des choses irrationnelles surtout quand tout le monde est maladroit. Espérons que les deux jours de repos auront servi de thérapie", souhaite le coach.

_________________
Amitiés sportives

FAB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://basketmjcnoeux.sur-internet.fr/
FAB
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 600
Age : 56
Localisation : PAS DE CALAIS
Date d'inscription : 27/05/2005

MessageSujet: L'Angola inquiète les Bleus   Sam 26 Aoû - 13:55

L'Angola inquiète les Bleus

La France aura une énorme occasion de se qualifier pour les quarts de finale du Mondial dimanche face à l'Angola. Six ans et un jour après la victoire tranquille (+31) obtenue en amical à Nantes, la France retrouve les champions d'Afrique dans un contexte beaucoup plus prestigieux. Un match à suivre en direct commenté à 10h00.



A Saitama, les Bleus devront livrer un match sérieux pour oublier définitivement la défaite face au Liban (74-73) et tenter de retrouver l'adresse qui leur fait cruellement défaut depuis le début de la compétition. Il y a encore une semaine, la perspective d'un match contre l'Angola aurait été qualifiée de tirage ultra favorable, mais l'équipe de France n'est pas en confiance et du coup, ce match fait peur.

L'Angola a remporté ses trois premiers matches (Panama, Japon, Nouvelle-Zélande) avec un gros écart, puis a sérieusement bousculé l'Espagne (83-93) et l'Allemagne (triple prolongation), respectivement 4e et 2e du dernier Euro. «Ils n'ont fait que des bons matches ici, il faut s'attendre à un combat très dur, d'autant que la plupart de ces joueurs, on ne les connaît pas», a déjà averti Boris Diaw, le capitaine français. Les Angolais, 11es du Mondial 2002 et 12es des JO 2004, semblent prêts à franchir un cap.

Faire parler sa taille
«On a montré ici que nous étions capables d'aller un peu plus loin. Si on arrive à défendre fort, on peut gagner contre la France», affirme d'ailleurs l'entraîneur adjoint de l'Angola, José Guimares. «On ne pourra avoir aucun moment de relâchement, annonce le sélectionneur français, parce qu'on va avoir face à nous une équipe qui est très réactive : le moindre ballon devient une contre-attaque et le moindre espace un tir à trois points», lui répond en écho l'entraîneur des Bleus, Claude Bergeaud.

Cette peur de l'Angola, qui peut paraître excessive, pourrait en fait se révéler salvatrice, histoire d'empêcher les joueurs de se présenter sur le parquet avec trop de certitudes. Le message est clair, pas question de sous-estimer cette équipe et prière de retrouver la rigueur aperçue face à l'Argentine et la Serbie.

Car l'Angola affichera une faiblesse de taille puisque, avec 1,94 m de moyenne, elle est la deuxième plus petite équipe du tournoi derrière le Japon. Avec Frédéric Weis (2,18 m) ou encore Johan Petro (2,12 m), la France possède des arguments à faire valoir. Si on y ajoute la détente de Florent Pietrus et l'envergure de Boris Diaw, les Bleus ont les moyens de pallier leur maladresse chronique au tir.

Si la France passe l'obstacle angolais, la suite de la compétition pourrait être royale avec la Grèce en quarts, un an après Belgrade et, en cas de victoire, les Etats-Unis en demi-finales, six après Sydney. Mais tout passera par un match sans faille contre l'Angola.

_________________
Amitiés sportives

FAB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://basketmjcnoeux.sur-internet.fr/
 
1/8ème finale: Le danger angolais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CDF 1/8ème de finale : Orléans - Poitiers
» [Coupe de Bourgogne] 8ème de finale
» 8ème de finale retour : Real Madrid CF - AS Roma
» [EURO 2016 - 27 juin] 8ème de finale, matchs du lundi
» (LDC) 8ème de finale...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUB :: LE BASKET :: LE BASKET FRANCAIS :: CHAMPIONNAT DU MONDE MASCULIN JAPON 2006-
Sauter vers: