LE CLUB

NOTRE SITE OFFICIEL: http://basketmjcnoeux.sur-internet.fr
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 2ème tour 20/08/06 France 65 Serbie-Monténégro 61

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FAB
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 600
Age : 56
Localisation : PAS DE CALAIS
Date d'inscription : 27/05/2005

MessageSujet: 2ème tour 20/08/06 France 65 Serbie-Monténégro 61   Lun 21 Aoû - 12:32


Le Français Florent Pietrus (G) aux prises avec Vule Avdalovic le 20 août 2006


Dwyane Wade (USA) le 20 août 2006

Mondial de basket: la France se relance face à la Serbie-Monténégro

Cela faisait vingt ans que la France n'avait plus remporté un match dans un Mondial de basket-ball: elle a mis fin à cette longue pénitence en battant, comme à l'Euro-2005, la Serbie-Monténégro au terme d'un match étouffant (65-61) dimanche à Sendai.

Les Etats-Unis et surtout l'Espagne ont impressionné dimanche lors de la deuxième journée du Mondial-2006 de basket-ball, en surclassant la Chine (121-90) et le Panama (101-57).

Si le fait de mettre fin à cette traversée du désert a fait plaisir à tout le monde dans le camp français, l'essentiel était évidemment ailleurs, l'équipe n'étant pas venue jusqu'au Japon pour gagner un match mais pour tailler sa route le plus loin possible.

A cet égard, la victoire dans ce match charnière, qu'il fallait gagner à tout prix, lui a ouvert de belles perspectives pour la suite. Une défaite l'aurait rejetée à la dernière place du groupe A, derrière le Liban et tous les autres, là où végète maintenant la Serbie, championne du monde en titre, qui se demande comment elle va bien pouvoir s'en sortir.

Avec un succès en revanche, la France se retrouve désormais en position de force derrière l'intouchable Argentine et peut, même si elle n'a pas franchement brillé dans le jeu, envisager le futur proche avec un certain optimisme.

Vu le parcours en escalier descendant qu'on lui a proposé dans cette phase préliminaire (du plus dur au plus simple), elle a maintenant l'occasion de verrouiller sa place dans le duo de tête dès lundi face au Nigeria, puisque les les deux derniers matches contre le Liban et le Venezuela ne devraient être qu'une formalité.

Pour arriver à cette situation, la France a cependant beaucoup souffert face à des jeunes Serbes aussi crispés qu'eux, au terme d'un match caractérisé par un déchet impressionnant au tir (35% côté français, 41% côté serbe).

"0n a été courageux à défaut d'être adroits, a constaté le sélectionneur Claude Bergeaud. On a mis en défense ce qu'il fallait comme intensité et on ne s'est pas fait dominer au rebond par une des meilleures équipes du monde dans ce domaine. On peut discuter sur la manière, mais nous sommes heureux de cette victoire, d'autant qu'on ne peut que progresser, ce qui est très encourageant pour la suite."

Cadenassé à double tour pendant quarante minutes (écart maximal: +6 pour la France), la partie s'est jouée aux lancers francs, l'équivalent au basket des tirs au but au football.

A côté de la plaque dans ce secteur la veille face à l'Argentine, la France a cette fois tenu bon en rentrant ses neuf (!) derniers lancers, dont sept de Boris Diaw, ce qui a permis au passage de chasser certains fantômes.

"Oui, j'y ai forcément pensé", a lancé Diaw en référence à la demi-finale du dernier Euro, où la France avait manqué des lancers cruciaux en fin de match contre la Grèce.

Cette fois, ce sont les jeunes Serbes qui ont raté trois tentatives dans la dernière minute pour permettre aux Français de rentrer dans leurs objectifs.

"On voulait une victoire sur les deux gros premiers matches, le contrat est rempli, a déclaré le sélectionneur Claude Bergeaud. Mais il ne faut pas oublier que c'est un championnat long, qui dure seize jours et que l'équipe qui va se relâcher mentalement passera immédiatement à la trappe."

Pour l'instant, ses joueurs pouvaient surtout souffler d'avoir ramené à la maison un match qu'ils étaient loin de maîtriser. "C'est vrai qu'il y a beaucoup de choses à revoir sur un match comme ça, a estimé Aymeric Jeanneau. On aurait pu dominer ce match et s'épargner ses frayeurs sur la fin. Mais ça va nous aider pour la suite, c'est une victoire référence."

"Il y a des choses qui commencent à se mettre en place, a estimé de son côté Florent Pietrus. L'année dernière c'était contre la Serbie qu'on avait vraiment commencé notre Championnat d'Europe. J'espère que ce sera la même chose ici."

Après s'être plaints de la torpeur du public la veille, les Américains, emmenés par Lebron James (26 points), ont essayé de le réveiller en se lançant dans le grand spectacle face à une Chine rapidement dépassée.

Ils devraient finir sans trop de soucis en tête de leur groupe D, où l'Italie a fait une excellente opération en venant à bout de la Slovénie dans un match extrêmement serré (80-76).

Porto Rico, avec 29 points inscrits par son meneur NBA Carlos Arroyo et un tirage de barrage à trois points, a lui battu le Sénégal (88-79). "On est sur orbite maintenant", a commenté le Portoricain Chris Dalmau, avant un match crucial contre la Chine mardi.

Dans le groupe B, l'Espagne fait encore mieux que les Etats-Unis en marquant presque le double des points du Panama, dans le sillage d'un Pau Gasol très en jambes.

"On joué à notre rythme habituel", a déclaré, placide, le sélectionneur Popu Hernandez, ce qui donne une idée des ambitions ibères.

L'Allemagne, deuxième favori de ce groupe, a également fait le métier en battant nettement la Nouvelle-Zélande (80-56), malgré un petit Nowitzki (11 points).

_________________
Amitiés sportives

FAB


Dernière édition par le Lun 21 Aoû - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://basketmjcnoeux.sur-internet.fr/
FAB
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 600
Age : 56
Localisation : PAS DE CALAIS
Date d'inscription : 27/05/2005

MessageSujet: La peur au ventre   Lun 21 Aoû - 12:35


La bonne deuxième mi-temps de Diaw a permis aux Bleus de s’imposer

La peur au ventre

Au terme d’un match extrêmement crispant, la France a remporté une victoire d’une importance capitale face à la Serbie : 65-61. Elle équilibre donc son bilan avant d'affronter le Nigeria demain.

Pour une deuxième journée, la pression était déjà de mise avec un France-Serbie opposant deux formations battues en ouverture. Un rendez-vous également en forme de revanche après la victoire des Tricolores sur les Serbes l’an passé à Novi-Sad lors des barrages de l’EuroBasket.

Dès l’entre-deux, la France apparaît bien en rythme et désireuse de servir ses intérieurs. Elle s’appuie ainsi sur un Frédéric Weis qui enchaîne deux beaux mouvements dos au panier. Positif mais insuffisant pour distancer des Serbes plus inspirés que face au Nigeria. Leur meilleur joueur, et l’un des rares survivants de la débâcle de l’Euro, Igor Rakocevic, fait apprécier sa pointe de vitesse et ses fameux shoots en suspension. Les deux formations restent roue dans roue jusqu’à une légère poussée de fièvre des frères Pietrus. Quand Mickaël à trois-points prend le relais de Florent, les Bleus s’offrent un petit matelas (19-13, 7e). Un écart infime vite effacé par deux tirs longue distance slaves pour finir le quart-temps (21-19).

Ces flèches au-delà des 6,25 m, voilà ce que la France souhaiterait pouvoir décocher. Une nécessité pour faire exploser la défense de zone de ses adversaires. Mais malgré des positions intéressantes, Laurent Foirest ne parvient pas à trouver la cible (0/3). Problématique même si de l’autre côté du terrain, les troupes de Dragan Sakota affichent une réussite tout aussi douteuse. On peut surtout se réjouir des choix de Darko Milicic. Le numéro 2 de la draft 2003 s’entête depuis le début du tournoi à dégainer de loin alors que son physique de panzer et sa détente le rendent difficilement contrôlable lorsque lui prend l’envie d’évoluer près du cercle. L’équilibre est donc de mise et sur un exploit en pénétration de Joseph Gomis, le score est de 30-30 à la pause.

Au retour des vestiaires, c’est l’heure des sueurs froides pour les supporteurs français. Milicic a enfin intégré le concept d’agressivité et va provoquer ses vis-à-vis dans la raquette, tandis que l’intenable Rakocevic poursuit son festival. Il inscrit sept points en trois minutes et offre le premier avantage significatif aux Serbes (36-41). Mais Boris Diaw veille au grain. Vite sanctionné par les fautes lors du premier acte, on retrouve par séquence le joueur ayant le plus progressé en NBA. Tirs extérieurs et pénétrations tranchantes s’enchaînent pour retourner la vapeur à la faveur d’un 12-3 pour finir le quart-temps (48-44).

Un excellent passage en attaque de Johan Petro (six points consécutifs) maintient la France en tête à l’approche du money-time mais le jeune Sonic est malmené par Milicic ce qui pousse Claude Bergeaud à relancer sa tour de contrôle Fred Weis. Malheureusement, les arrières serbes prennent le relais à l’image de la mobylette Boban Popovic. Il est écrit que les Bleus vont trembler jusqu’au bout (54-54, 35e). La tension est extrême et les points rarissimes. A une minute du buzzer, la Serbie mène 57-58. Boris Diaw provoque une faute et rentre deux lancers-francs. Mais après avoir intercepté un ballon, la France manque un tir, une claquette et Aymeric Jeanneau commet une faute au rebond qui envoie Popovic sur la ligne : 0 sur 2. Jeanneau se retrouve dans la même situation : 2 sur 2. La France gagne une bataille tactique d'un concours de lancers-francs (6/6 pour Boris Diaw) qui semble durer une éternité. 65-61. Ouf !

Réactions
Boris Diaw : "Nous essayons de trouver l'alchimie dans l'équipe. Et jusqu'à présent, nous nous sommes plutôt reposés sur nos qualités athlétiques que sur notre basket. Ce match est très important parce que ce groupe est difficile à lire. Le Nigeria a gagné hier, perdu contre le Venezuela donc cela signifie que chaque match va être compliqué et il n'est pas question de se relaxer maintenant. L'an passé j'ai manqué beaucoup de lancers-francs et j'y ai bien évidemment pensé en fin de match. Mais ce qui est exceptionnel c'est que j'en ai raté notamment 11 de suite, pas que j'en ai rentré 6 ce soir. Cette fin de match serrée va nous servir pour la suite."

Claude Bergeaud : "Ce soir nous avons vu une équipe courageuse à défaut d'être adroite et qui a fait ce qu'il fallait défensivement, dans l'intensité et au rebond. Je suis heureux de la victoire même si sur la manière il y a des choses à revoir. Mais on ne peut que progresser. Après deux matches, nous sommes dans les obectifs même si le Championnat du Monde est long et qu'il ne faudra pas laisser l'équipe se relâcher. Ce groupe est fou et il faut garder la garde haute."

Dans la poule
Le jour et la nuit. Si convaincant samedi, le Nigeria a cette fois déçu en étant dominé par le Venezuela. En débutant la rencontre avec une suffisance malvenue dans ce type de compétition, les hommes de Sam Vincent ont vite été mis dans les cordes par des Sud-Américains à l’adresse retrouvée à trois-points (12/22) et portés par le vétéran (38 ans) Victor Diaz (24 pts). Le superbe Ime Udoka (23 pts, 5 rbds, 5 pds) a bien tenté de sonner la révolte mais les Nigérians ont trop tardé à durcir le jeu, laissant du même coup échapper la possibilité de prendre la tête de la poule.
Une erreur que n’ont pas commise les Argentins en écrasant le Liban 107-72. Le cinq des champions olympiques a rapidement pris le dessus avant de laisser les remplaçants se dégourdir les jambes. Et quand les hommes du banc se nomment Carlos Delfino (14 pts, 7 rbds) et Walter Herrmann (23 pts), tous les deux joueurs NBA, le résultat est plutôt convaincant.

_________________
Amitiés sportives

FAB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://basketmjcnoeux.sur-internet.fr/
 
2ème tour 20/08/06 France 65 Serbie-Monténégro 61
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2ème Tour Interclubs Finale Nationale 3 Quimper 29
» Résultat 2ème tour
» [Gambardella] 2ème tour - 3 octobre 2010
» Gaudermen : Résultats du 2ème tour et affiches demi-finales
» 2ème tour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUB :: LE BASKET :: LE BASKET FRANCAIS :: CHAMPIONNAT DU MONDE MASCULIN JAPON 2006-
Sauter vers: