LE CLUB

NOTRE SITE OFFICIEL: http://basketmjcnoeux.sur-internet.fr
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prépa: 23 juillet: France-Chine 76-57

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FAB
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 600
Age : 56
Localisation : PAS DE CALAIS
Date d'inscription : 27/05/2005

MessageSujet: Prépa: 23 juillet: France-Chine 76-57   Lun 31 Juil - 16:33


Malgré deux mois d'inactivité, TP a enchanté le Rhénus de Strasbourg.


Mention bien pour les Bleus !
23/07/2006

Et de trois pour les Bleus ! En s'imposant, dimanche, face à la Chine (76-57), l'équipe de France a réussi un enthousiasmant sans-faute lors du tournoi de Strasbourg, première étape dans sa préparation au Mondial japonais. Dans la lignée de sa victoire face à la Lituanie la veille, les coéquipiers de Tony Parker se sont appuyés sur une solide défense pour triompher des Asiatiques. De bon augure pour la suite même si l'aventure se poursuivra sans Michel Morandais, Stephen Brun et Vincent Masingue, victimes de l'élagage de Claude Bergeaud.

Malgré deux mois d'inactivité, TP a enchanté le Rhénus de Strasbourg.Du Bleu partout ! Déjà dominateurs face à la coriace Lituanie la vielle, les Français n'ont laissé aucune chance à une équipe de Chine dépassée dans tous les secteurs de jeu, intérieur excepté, dimanche, dans un Rhénus de Strasbourg décidément bien gâté par les hommes de Claude Bergeaud depuis deux jours. Les joueurs chinois, pour leur part, n'ont pu compter sur la grande taille de leurs deux stars, en l'absence de Yao Ming, Jianlian et Zhizhi. Pour preuve, le premier quart temps ne leur a permis de n'inscrire que cinq petits points. Nerveux et auteurs de deux fautes intentionnelles, les joueurs de Jonas Kazlauskas ont subi la loi d'un Mickaël Gelabale ou d'un Vincent Masingue bien inspirés lors de cet acte inaugural.

Un Vincent Masingue qui, soit dit en passant, n'aura pu sauver sa peau, victime du premier écrémage de trois éléments décidé par Claude Bergeaud à l'issue de ce Tournoi de Strasbourg. En balance avec Johan Petro pour le poste de pivot, le pensionnaire de l'Asvel a pourtant rendu une parfaite copie contre la Chine. Le sociétaire des Sonics ne s'est pas montré en reste, malgré quelques hésitations dans la raquette. Nul doute que le cerveau du sélectionneur national a sérieusement dû bouillir au moment de prononcer sa sentence.

Infatigable Parker

A Strasbodurg, sur le parquet, le groupe France, à moins d'un mois du début du Mondial japonais, n'a pas pâti de la féroce concurrence qui se joue match après match entre ses éléments. Et forcément, quand la somme d'autant de talents se transforme en un collectif bien huilé, les adversaires, lituaniens samedi et chinois dimanche, ont tiré la langue. Ecrasés lors d'un premier quart-temps qui aura permis aux Bleus de creuser un avantage qui se révèlera insurmontable (5-25), ces derniers ne seront finalement parvenus qu'à limiter la casse tout le reste de la partie.

Emmenés par un Tony Parker très affûté, auteur de 16 points en 25 minutes, rotation avec Aymeric Jeanneau oblige, les Bleus ont mèné leur barque sans contestation possible. A la pause, malgré, il faut bien l'avouer, une adresse pas toujours au rendez-vous, ils mènent 39-22. En face, seuls les 12 points de Wang Zhizhi entretiennent l'espoir d'un impossible retour. "Pour une fois, on a su soigner notre entame de match", reconnaissait Boris Diaw sur le chemin des vestiaires. On a réussi à maîtriser leur secteur intérieur, même si Zhizhi nous pose des problèmes. A nous de resserrer les boulons en deuxième mi-temps."

Masingue, de précieux points en vain

Une deuxième mi-temps qui débutera sur le même rythme que la première, même si comme l'admettra Mike Pietrus, au micro de TPS Star, "un troisième match en trois jours, ça se ressent dans les jambes". TP, toujours lui, qui ne semble pas touché par la fatigue, ne cesse de harceler la défense rouge. Mamoutou Diarra et Boris Diaw s'entendent comme des larrons en foire. Vincent Masingue, loin de s'éteindre après un premier acte plein, continue d'assurer et de rassurer. C'en est trop pour la Chine, qui, dans ce troisième quart-temps, malgré quelques bonnes phases, ne possède aucune possibilité de recoller au score. Résultat, à l'amorce des dix dernières minutes, les Bleus asurent: 57-41.

La dernière période les verra reprendre le large au tableau d'affichage. Principal artisan de cette accélération, Laurent Foirest. Parfois déficient derrière la ligne dans les grandes compétitions internationales, le Palois s'est payé le luxe d'inscrire douze points coup sur coup. Pour finalement permettre aux Bleus de clore la partie avec 19 points d'avance (76-57). Un succès largement mérité qui s'ajoute à ceux obtenus face au Sénégal et à la Lituanie en Alsace. Mais pas le temps de souffler, les coéquipiers de Boris Diaw doivent désormais se tourner vers leur prochaine étape, le week-end prochain en Grèce, pour y défier l'Italie, la Croatie et le pays hôte. Ils s'y s'y rendront donc à quatorze, trois joueurs, on l'a dit, ayant en effet été contraints de quitter la sélection dès ce soir. Et au petit jeu des chaises musicales, ce sont Vincent Masingue, Stephen Brun et Michel Morandais qui ont payé les pots cassés. Ainsi en a décidé Claude Bergeaud.


[/img]

_________________
Amitiés sportives

FAB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://basketmjcnoeux.sur-internet.fr/
 
Prépa: 23 juillet: France-Chine 76-57
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mas du Clos, 10-11 juillet pour 160 €
» [12 juillet] 2éme expo tuning à MOISSAC (82)
» Le vendredi 16 juillet un shooting BOOST TUNING
» Lurcy Levis 17 juillet 2010
» ATD Drag - Lurcy-Levis (03) - 10/11 juillet 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUB :: LE BASKET :: LE BASKET FRANCAIS :: CHAMPIONNAT DU MONDE MASCULIN JAPON 2006-
Sauter vers: